( 22 février, 2010 )

Anniversaire

Anniversaire dans Fêtes anniversaire_ballons015anniversaire_ballons011 dans Le Lutinanniversaire_gateaux025

Samedi le Lutin a eu son anniversaire. Il a fêté ses 5 ans!              

Je me doutais bien qu’il se passait quelque chose d’inhabituel, lorsque la Maman a sorti son aspirateur et ses panosses sans hésiter pour faire briller l’appartement. D’habitude, elle regarde ses ustensiles pendant de longues minutes avant de s’y mettre. Je suis sûre que, secrètement, elle espère que sa machine infernale va s’animer et  aspirer la poussière toute seule!                                      

Et bien entendu il n’y en avait que pour lui! Moi,  je n’ai même pas eu droit à un bout de gâteau au chocolat! Bon, cela n’est pas trop grave, car la Maman avait fait un cake en forme de Winnie l’Ourson dans un moule en silicone et elle ne maîtrise pas encore la cuisson avec ses nouveaux moules. Winnie était donc trop bronzé et un peu sec. Là on ne le voit pas très bien, mais ça donne une idée!img1092.jpg

Le Papa a été nommé cuisinier en chef pour l’occasion! Il a fait un roastbeef qui de loin avait l’air succulent. Hélas, je ne peux pas vous dire à quoi il ressemblait de près!

Il y a eu une petite fête toute simple, avec les deux Grands-Mamans. Le Lutin n’aime pas les grands groupes. Il est plus à l’aise en petit comité. Il y avait beaucoup de paquets de toutes les couleurs! J’avais espéré que, peut-être, il y en avait un pour moi. Mais non! Pfffffffff!!!!!!!!!

Bon c’était quand même  marrant de le voir déballer ses cadeaux. J’ai pu jouer avec les ficelles et les papiers! Je me demande d’ailleurs, pourquoi les humains mettent des choses à l’intérieur des cadeaux. Alors qu’il est si drôle de s’amuser avec les emballages.

Bon, le Lutin est sympa, il me laisse m’asseoir et même me coucher dans les boîtes de jeu, pendant qu’il joue avec le contenu. Je trouve d’ailleurs que j’ai l’air assez classe dans celle-là!

img1084.jpg

 

Je vous laisse, parce que la Maman a sorti sa panosse, alors je vais sauter dessus! C’est trop drôle! La Maman me crie d’arrêter! Je pars en courant et reviens aussi vite pour recommencer! De toute façon, elle n’arrive pas à m’attraper, je suis bien trop rapide!

Bon lundi!

 

anniversaire_ballons015

( 26 janvier, 2010 )

Les ciseaux

Le Lutin a un jeu qu’il aime bien. C’est une sorte de truc bruyant qui fait de la musique et souffle de l’air dans un tuyau, ce qui envoie des petits papillons de papier dans les airs, qu’il s’agit d’attraper avec un filet à papillons.

Je déteste ce truc, car avec le boucan qu’il fait, je me dis qu’il ne peut être que dangereux! Alors je me planque!

La Maman a eu l’idée d’acheter du papier de soie pour faire plus de papillons, afin que le jeu dure plus longtemps. Le Lutin a le droit de les couper lui-même.

Donc, l’autre jour, la Maman s’étend un moment sur le canapé, car elle a mal à la tête à cause de son rhume. Entre nous, elle a une drôle de tronche avec son nez tout rouge!

Le Lutin est près d’elle et coupe ses papillons, clic-clac.

La Maman ferme les yeux et se met à rêver qu’elle est bord d’un lagon bleu, à 28°. Clic-clac font les ciseaux. Elle se voit sur la plage avec un cocktail, clic-clac. Ah, que l’on est bien au soleil, alors que d’autres se gèlent sous les froids hivernaux! Clic-clac! Puis elle s’offre un massage au SPA du coin. Clic-clac. Cool ce rêve! Clic-clac! CLIC-CLAC! C’est là qu’elle réalise que ce clic-clac-là est vraiment très près de son oreille, trop près! Elle se lève d’un bond! Et voit le Lutin avec une mèche de cheveux dans sa main, ses cheveux! AAAAAAAAAAHHHHHHHHH!!!!!!!!! Déjà, que ça fait trois mois qu’elle peste contre la coiffeuse qui lui a coupé les cheveux trop courts! Elle court jusqu’au miroir! Ouf! Il a coupé dessous et ça ne se voit pas!

Le Lutin: « Viens Maman! »  Il pose la mèche sur le crâne de la Maman: « Voilà! J’ai remis les cheveux! » Et il est content, car pour lui l’affaire est réglée! Clic-clac! Il continue de couper ses papillons!

Bon, là, je comprends la Maman, moi non plus je ne supporte pas que l’on touche à ma coiffure! D’ailleurs, je vous laisse, il faut que j’aille vérifier mon brushing!

Bonne journée à tout le monde!

( 19 janvier, 2010 )

Les biscuits au chocolat

L’une des grandes passions du Lutin, c’est de faire des biscuits. Si ça ne tenait qu’à lui, il en ferait tous les jours. Comme il sait que la Maman ne lui répond pas « OUI » à chaque fois, il utilise des moyens détournés. Lorsqu’elle lui demande de faire quelque chose qu’il n’aime pas trop, il complète la phrase par  » Et puis après tu peux faire des biscuits ».  Comme si c’était une évidence et qu’elle avait oublié de le dire.

Mais la Maman aimant aussi faire des biscuits et encore plus les manger, cela fait depuis le mois de septembre qu’elle et son Lutin confectionnent régulièrement des biscuits de Noël. Autant vous dire, que malgré les températures sibériennes personne n’a froid dans cette famille. En effet, tous on eu le temps d’accumuler une couche de graisse, surtout au niveau des fesses et du ventre, grâce aux excès de biscuits. Le problème se posera plus tard, lorsque la Maman voudra, comme Cissou,  faire la sirène à la piscine.

Mais revenons à nos biscuits. Donc le Lutin aime participer à tout le processus de fabrication. Et si c’est la Maman qui mesure les ingrédients, c’est lui qui les mélange touille,  casse les œufs. Un vrai chef! Il n’y a plus de coquille qui tombe dans la pâte, dommage car cela  lui donnait un léger croustillant. Et le Lutin s’applique à bien goûter la pâte, à chaque étape, pour être certain qu’elle soit bonne!

Cette première phase terminée, il faut laisser reposer la pâte au frais. Pendant ce temps la Maman en profite pour nettoyer la table, sur laquelle il ne reste plus de place pour façonner les biscuits, car on a l’impression qu’une tornade est passée par là. Mais il faut faire vite, car le Lutin arrive déjà avec les formes dans ses mains pleines de chocolat. Oui, car il s’agit de ne mettre que du chocolat de première qualité, et le Lutin met un point d’honneur à le tester!

Arrive enfin la phase tant attendu par le Lutin. Il s’installe sur sa chaise, armé de son rouleau à pâte, d’un peu de farine et de la cinquantaine de forme, dont les chiffres et l’alphabet. Et comme on ne dérange pas un artiste-pâtissier créant une œuvre, il  lance : »Loin Maman! ».

Celle-ci en profite donc pour aller lire les blogs amis. Et voilà le Lutin armé de son rouleau qui abaisse la pâte et choisit consciencieusement ses formes. Il n’hésite pas à recommencer si un biscuit n’a pas la forme désirée. Puis il les dépose délicatement sur la plaque à gâteaux. De temps en temps il mange un petit bout de pâte, afin de vérifier qu’elle soit toujours fraîche. On n’est jamais trop prudent.

La Maman bien que devant son ordinateur, tend une oreille. Tout à coup elle entend: »C’est comme de la poussière, mais c’est pas de la poussière, c’est de la poussière de farine. » Elle décide d’aller voir ce que fait le Grand Pâtissier. Et là, elle croit avoir la berlue, car il a neigé autour de la table! Le Lutin est en train de délicatement émietter la farine. C’est là qu’elle décide que dorénavant, elle assistera le Créateur de biscuits dans sa tâche.

Lorsque tous les biscuits sont alignés sur la plaque, il ne reste plus qu’à les cuire. Mais avant cela, il s’agit d’amener le Lutin jusqu’au robinet le plus proche, en évitant qu’il touche les murs et les meubles. Le débarbouillage terminé, il faut encore de nettoyer la place de travail. Et c’est la Maman qui s’en charge, car le Grand Maître Pâtissier a autre chose à faire!

Et voici le résultat de ce dur labeur!

dcembre2009012.jpg

 ps Si voulez la recette, c’est ICI!

( 8 décembre, 2009 )

Cadeau

Voilà Noël qui approche! Le temps est aux cadeaux! Oui mais quoi offrir??? La Maman s’est dit qu’une œuvre d’art du Lutin fait toujours plaisir. Cette année ce sera des boîtes à thé et à biscuits peintes par le Lutin. Mais comment faire? Voici le mode d’emploi détaillé: 

Les Achats 

  1. Confier le Lutin au Papa et se rendre au magasin de bricolage, le sourire aux lèvres, car pas de Lutin qui court partout et pas de Papa qui grogne: « Bon! Tu as tout trouvé? On y va? «  

  2. Transformer le sourire en grimace devant les innombrables pots de peinture. Pourquoi n’existe-t-il pas une seule peinture qui peint toutes les matières? 

  3. Essayer de lire sur les pots les minuscules caractères en dix langues, pester parce que les lunettes sont restées sur le bureau. (Non, la Maman n’a pas la vue qui baisse à cause de l’âge, elle est hypermétrope! Mauvaises langues! ) 

  4. Déranger le vendeur qui fait les yeux doux à une vendeuse. Si vous avez vos lunettes ou si vous n’en portez pas, sauter cette étape. 

  5. Ne pas oublier d’acheter les boîtes 

La création de l’œuvre 

  1. Recouvrir la table de plusieurs couches de papier journal, un peu comme si vous alliez repeindre vos murs avec un canon à peinture

  2. Mettre de vieux habits au Lutin, plus un tablier spécial peinture en plastique

  3. L’installer à la table
  4. Et là, l’empêcher d’ouvrir les pots de peinture lui-même, tout en versant la peinture dans des godets, lui demander de touiller les couleurs mélangées, (il s’émerveille de voir que le bleu et le jaune donnent du vert), surveiller qu’il peigne bien sur les boîtes, qu’il ne renverse pas la peinture, qu’il ne laisse pas tomber le pinceau sur le parquet, se dire que la prochaine fois il faut aussi recouvrir le sol, l’empêcher de goûter la peinture, de verser tout le pot de blanc dans le rouge parce qu’il veut du rose, éviter qu’il ne se frotte les yeux avec ses doigts multicolores…. et tout cela en MEME TEMPS! 

 Bien sûr c’est la Maman qui gère tout le processus, car le Papa avec son cerveau mono tâche, ne s’y risque pas! 

 Et voilà le résultat!  

botes.jpg

|