( 24 novembre, 2010 )

L’emballage

Voilà, ça marche de nouveau! Je suis  venue hier et je n’arrivais pas à me connecter.

Donc, je continue de vous raconter  mes aventures de déménagement!

La Maman a finalement fini par faire ses cartons. Donc, comme prévu, j’ai sauté dedans, dehors, gratté etc… GÉNIAL! Mais le mieux c’est le méga-saut! Je vous explique: je prends mon élan, je cours, cours à grande vitesse, je saute dans le carton qui dérape et tombe et je fais la pirouette! Parfois aussi je gratte le fond du carton. Ou je me couche dedans et je fais une sieste bien à l’abri! Et avec tous ces cartons, c’est normal que j’en ai un rien qu’à moi! D’ailleurs, à ce stade du déménagement, je me demande bien pourquoi ils ont besoin d’autant de cartons.

Mais je ne m’arrête pas à cette question, car je suis tellement occupée à mes jeux! Et là où ça devient plus drôle, c’est lorsque la Maman commence à remplir les cartons. Je saute dedans, j’éparpille ce qui est bien aligné. Et même, lorsque le carton est plein j’arrive à jeter par terre les objets rangés! Je m’éclate comme une folle!

La Maman doit aussi s’amuser, car elle participe au jeu. Elle remet tout en ordre, afin que je puisse recommencer. Du moins c’est ce que je pense à ce moment-là. Je la vois changer de couleur, du blanc au rosé. Je me dis que cette couleur lui va bien. Et puis, on dit rosir de plaisir, non? Donc vu que tout le monde a l’air content, je continue!

Un jour, le Lutin était là, et on a encore plus rit! Imaginez la scène. Chaque fois que la Maman met un objet dans le carton, il le ressort. La vaisselle emballée dans du papier de journal est déballée et le journal jeté sur le parquet. De mon côté, je continue mes sauts et pirouettes. Avec le temps, je deviens expérimentée!

La Maman passe du rosé au rouge, mais je ne m’inquiète pas. Le Lutin non plus. Il continue de déballer allègrement au fur et à mesure que la Maman emballe. Et moi je saute!

C’est alors que la Maman explose et nous gronde tous les deux! Je suis très surprise! Vu qu’elle est rouge et pas verte, je pensais qu’elle était contente de jouer avec nous! Ben oui, on dit vert de rage! Le langage humain est décidément incompréhensible!

Et là, elle décide que c’est moi qui dois tout emballer! J’ai donc passé tout le reste du mois de septembre à remplir des cartons! Si ce n’est pas de l’exploitation ça!

Depuis, je suis crevée, je n’arrive pas à m’en remettre. Il faudra que je dorme plusieurs mois avant d’être tout à fait reposée!

Bon repos, à tous, j’ai les paupières lourdes…

( 22 novembre, 2010 )

Le début

Il n’y a pas si longtemps, vers la fin de l’été, le Papa et la Maman ont annoncé que la famille allait déménager. Ils ont emmené le Lutin voir le nouvel appartement, ils ont parlé  de changements de meubles, de faire des cartons. Mais rien me concernant! Allaient-ils me laisser là? Et si oui, allaient-ils me laisser mes croquettes et mes canapés? Que de questions sans réponse! C’était tellement angoissant, que j’ai failli ne plus pouvoir faire mes siestes! Mais bon,  réfléchir ça fatigue alors finalement, j’ai continué à dormir sur mes moustaches. Oui, parce que dormir sur mes deux oreilles en même temps, ce n’est pas possible. Mais les humains, eux, y arrivent apparemment, bien que je n’en ai personnellement encore jamais vu. Ou alors c’est encore une de leurs expressions bizarres!

Puis un jour le Papa m’a informé que je venais aussi! Ouf! Quel soulagement! C’est ce jour-là que sont arrivés les cartons. Je me réjouissais déjà que la Maman les ouvre afin que je puisse sauter, dedans, dehors et même y faire une petite sieste.

Mais la Maman les a laissés quelques jours, pliés et ficelés entre eux, par terre. J’en ai eu marre d’attendre, alors j’ai été faire mes griffes dessus. Quel plaisir! Je grattais de toutes mes forces et ça faisait un joli bruit! Scrotch! Scrotch! Scrotch! En plus, à force de gratter, des petits bouts de carton se sont détachés, avec lesquels j’ai pu jouer! Quel bonheur!

Je chassais ces petits bouts de carton, un peu comme si je chassais une souris, chose qui m’est interdite! Oui vous avez bien lu! Bien que je sois la digne cousine du Lion, chasseur de gazelles et d’antilopes, je dois me contenter, parfois, de quelques insectes! Donc, en courant après les petits morceaux bruns, j’ai eu l’impression, pendant un instant d’être redevenue un grand fauve chasseur de souris!  Et c’est là que la Maman a tout gâché et a interrompu mon rêve, en me giclant avec son spray d’eau et me criant dessus! PFFFF! Il y a des gens qui ne savent pas s’amuser! Non vraiment!

J’en suis encore toute traumatisée en y repensant! C’est pourquoi, je vais retourner faire une sieste! Tiens! La porte de l’armoire est ouverte! Je vais profiter de l’absence de la Maman dans la chambre pour me cacher au milieu des habits d’hiver bien chauds!

Bon lundi à tous!….et chuuuut! Ne dites pas où je suis!!!

|